Université Lyon 2 : échec à la prestaton des intégristes religieux et de l’extrême-droite pro Erdogan.

mardi 10 octobre 2017
par  mrap40
popularité : 12%

voir aussi nos derniers articles :
Mont de Marsan ; sur les pas de la mémoire
Superbe manifestation pour la Paix
Université Lyon 2 : échec à la prestaton des intégristes religieux et de l’extrême-droite pro Erdogan.


Nous luttons contre l’islamophobie, (que l’on entendra comme racisme anti-musulmans). Ce combat se mène dans "le cadre de la définition légale de la provocation à la haine raciale" (voir nos actions en justice). Mais cette lutte doit se mener sans renier les fondamentaux des droits de l’homme. .

Université Lyon 2 : l’incroyable entrisme intégriste et réactionnaire sous couvert de lutte contre l’islamophobie

Le 14 octobre devait se tenir un colloque à l’université Lyon 2 sur le thème “Lutter contre l’islamophobie, un enjeu d’égalité.

La Licra et le Comité Laïcité République ont demandé l’interdiction de cette rencontre en invoquant un colloque “laïcophobe" avec des intervenants appartenant à l’islam politique.

L’Université Lumière Lyon 2 a finalement annulé cette rencontre.

C’est la chaire “Égalité, Inégalité, Discriminations “ de l’institut du travail de l’université qui organisait cette rencontre.

Des organisations et intervenants sulfureux

Pour éclairer nos lecteurs, voici quelques informations concernant des mouvances ou individus invités au nom de l’égalité et de la lutte contre les discriminations !.

==> Participation et Spiritualité Musulmane : antenne française du parti islamique marocain « Al Adl Wal Ihsane » qui milite pour le Califat.
Cette organisation intégriste a réussi à placer deux de ses principaux responsables dans ce projet de colloque : Ismahane Chouder et Khalid El Khadiri.

Pour mémoire, PSM défilait en 2013 aux côtés d”autres intégristes, chrétiens ceux-là, dans les manifestations homophobes dites “manif pour tous”.

Mais PSM est aussi un groupe qui, au nom du “féminisme islamique”, est violemment opposé à la loi Veil et à ce titre participe aux universités d’été de la frange chrétienne intégriste VITA fondée par Christine Boutin.)

==> Souhail Chichah . Après avoir été sanctionné par “l’université libre de Belgique" pour avoir empêché, avec ses nervis, la tenue d’une conférence sur l’extrême-droite à laquelle intervenait Caroline Fourest, il est devenu enseignant à Lyon 2.

Il avait coordonné l’’action commando à partir de Facebook où il invitait “à lapider” Caroline Fourest

Il a été mis en cause par une député belge pour un commentaire la concernant parue sur facebook : “« une vieille juive riche à pognon mais moche comme un rat mort ! heu pardon pour les rats je les aime bien… ». Le personnage est adepte des formules aux relents nauséabonds ainsi sa dénonciation des " margoulins de l’industrie de l’Holocauste "

"==> La Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie" : Il s‘agit en fait d’une officine religieuse obscurantiste.

Son leader Abdelazziz Chaambi s’est illustré en initiant une pétition assimilant “homosexualité inceste et pédophilie ”.

"Si, au nom du seul principe d’aimer, il devient légitime de s’arroger de nouveaux droits, qu’aurons-nous à répondre envers ceux qui souhaiteront la reconnaissance de l’inceste ou de la pédophilie ?" Le CRI aussi appelait aussi aux manifestations homophobes.

sous le label du CRI, L’AKP à l’université via le Parti Egalité Justice !"

Une autre membre du CRI jouait un rôle central dans l’organisation du colloque : Jamilla Farah. Elle était même désignée sur le programme, comme représentante du collectif d’associations initiatrices.
Il s’avère que Jamilla Farah outre ses fonctions au CRI , était candidate aux législatives de 2017 pour le PEJ (Parti Egalité Justice),

Ce Parti est l’antenne française de l’AKP, parti du dictateur Erdogan. Outre d’être le relais politique de la dictature turque, le PEJ développe un programme politique ultra réactionnaire qui entend abroger le mariage pour tous et remettre en cause la loi de 1905.

Lors des élections Pierre Laurent, Secrétaire Général du Parti Communiste Français, s’en était alarmé et avait écrit au ministre de l’intérieur pour demander qu’il soit mis un terme à cet entrisme du dictateur Erdogan et de l’AKP dans la vie politique française via le PEJ. Il rappelait que cette mouvance compte en son sein des islamistes et des fascistes issus de la sinistre organisation des « Loups Gris.
Les hebdomadaires L’express et Marianne avaient aussi traité de ce pari lié à l’AKP.

En conclusion, l’entrisme de secteurs de l’islam politique dans ce colloque, auquel s’ajoute celui d’un parti pro-Erdogan justifie la demande d’interdiction de ce colloque.

La liberté d”expression, la laïcité, la nécessaire lutte contre l’islamophobie ne sauraient tolérer le tapis rouge que les organisateurs entendaient dérouler à ces mouvances de l’islamisme politique et de l’extrême-droite.


Brèves

30 mai 2012 - Agression contre un lieu de culte chrétien

29 mai 2012 - MRAP DE DE STRASBOURG CONTRE LE RACISME

14 décembre 2010 - Petites phrases : différence de nature ou de degré ?

Les propos de Marine Le Pen indignent et ont fort légitimement entraîné les dépôts de plaintes de (...)

6 septembre 2010 - La France vue de la Roumanie

Voilà comment les Roms de Roumanie perçoivent la France.....
Le site de l’Alliance Civique des (...)

23 août 2010 - "Quand il y a en ça va ! c’est quand il y en a beaucoup suite qu’il y a des problèmes" suite .....

Hortefeux disait "« "Quand il y en a un ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des (...)