immigration : 26 JANVIER : HENDAYE : RASSEMBLEMENT DEVANT LE C.R.A DE LA HONTE

lundi 25 février 2008
par  mrap40
popularité : 12%

RASSEMBLEMENT DEVANT LE CENTRE DE RETENTION D’HENDAYE SAMEDI 26 JANVIER à 14H30

Les Centres de rétention sont des dénis d’humanité que la circulaire de la honte qui prévoit d’enfermer femmes, enfants et hommes 18 mois dans ces oubliettes, va encore aggraver.

200 personnes se sont rassemblées devant le centre pour protester.

La rassemblement avait été initié par la CIMADE 64, particulèrement active et efficace. Les manifestants de la CIMADE, de la LDH de RESF étaient venus des pyrenées-atlantiques.

Depuis le département voisin , la Fédération était venue apporter le soutien militant du MRAP ainsi que CIMADE, LDH, AMNESTY, RESF, Mouvement de la Paix de Mont de Marsan. Un cortège de voitures avait été organisé .


Ce cortège a parcouru les 130 kms en illustrant, le sens de la manifestation, par des affiches déposées sur les vitres des véhicules.
- Non aux expulsions !
- CRA inhumanité
- 1939 : camp de Gurs
2008 : camp d’Hendaye
même sens de l’accueil

"pour mémoire dans le camp de Gurs tout proche, des milliers d’espagnols fuyant la dictature avaient été parqués en 1939 dans des conditions inhumaines". Plus tard, ce camp est devenu un lieu de concentration pour les Juifs sous le régime de Vichy.

Louis Aragon avait écrit :
« Gurs, une drôle de syllabe,
comme un sanglot
qui ne sort pas de la gorge. »


Les manifestants landais ont tenu a rappeler que dans le camp d’Hendaye, d’autres sanglots exprimeront la douleur d’hommes, de femmes et d’enfants étrangers.

NB "afin de respecter le droit à l’image du fonctionnaire de service , nous avons flouté son image sur la photo ci-dessus prise devant le centre ! "


Devant le centre de rétention, après le prise de parole de la CIMADE, les manifestants ont déposé des valises devant le centre, pour illustrer que les valises ne sont pas toutes celles des vacances, qu’elles sont aussi l’expression de la douleur, de la peur, du drame de ceux dont l’éloignement s’apparente à une déportation.


Non aux expulsions avec Malou du MRAP40


Cathy et Michou AMNESTY Mont de Marsan