Lamentable tentative de redonner une dignité à Pétain

jeudi 8 novembre 2018
par  mrap40
popularité : 44%

Le Président de la République a retropédalé, Pétain ne sera pas honoré aux invalides. Le Président affirme n’en avoir jamais eu l’attention.

Nous laissons nos lecteurs juges d’un propos que nous reproduisons fidèlement "On connaît le rôle que Pétain a eu pendant la Première guerre mondiale en tant que maréchal. On connaît ensuite son rôle dans l’Histoire. La vie politique française et les historiens l’ont jugé. Mais je considère qu’il est tout à fait légitime que nous rendions hommage aux maréchaux qui ont conduit l’armée à la victoire".

Hommage ou pas le mal est fait ! le premier représentant de l’Etat a tenté de redonner ses étoiles de Maréchal à celui qui fut frappé d’indignité nationale pour collaboration avec l’occupant nazi et sa participation au génocide.

Comment qualifier de “grand soldat” celui qui ordonna aussi de fusiller pour l’exemple les malheureux qui, au bout du désespoir, se mutinaient.en 14-18.

Le communiqué du MRAP national a été publié avant le rétropédalage, mais nous le reproduisons car il rappelle des pages douloureuses de notre histoire :

Non à l’hommage à Pétain !!!

A Charleville-Mézières Le Président de la République a déclaré : "Le maréchal Pétain a été, pendant la Première Guerre mondiale, un grand soldat..."

Puis il a annoncé qu’un hommage sera rendu samedi prochain aux Invalides, aux chefs militaires de la Grande guerre. Parmi les huit maréchaux célébrés, le maréchal Pétain. Emmanuel Macron, chef des armées, n’y assistera pas lui-même mais sera représenté par son chef d’état-major particulier, l’amiral Bernard Rogel.

Rendre hommage aux millions de morts pendant cette guerre est légitime, mais honorer les chefs militaires qui ont une telle responsabilité dans cette grande « boucherie », dans la mort de centaines de soldats fusillés pour l’exemple parce qu’ils réagissaient face aux insupportables atrocités subies et ne voulaient plus être sacrifiés pour une cause injuste et déjà contestable

Cependant, le MRAP est profondément choqué d’apprendre que parmi ces chefs militaires qui seront honorés, se trouve le Maréchal Pétain. Certes il eut un rôle important pendant la guerre 14/18, mais condamné à mort après la guerre de 39/45, il a été frappé d’indignité nationale, sa peine a été commuée en détention à perpétuité par le général de Gaulle.

Honorer Simone Veil au Panthéon, et en même temps, quelques semaines plus tard, l’antisémite, Pétain aux Invalides est une honte pour la République. Comment oublier qu’avec Pétain, la France de Vichy a collaboré avec le régime nazi et a été responsable de la chasse aux résistants, de la condamnation à mort d’otages et de la déportation, de la mort de millions d’hommes, de femmes, d’enfants, juifs, tziganes ou résistants.

Il n’est pas admissible que dans cette période de commémoration de la fin de cette terrible guerre de 14/18, une telle ignominie puisse être commise au nom de la France.

Paris le 7 novembre 2018


Brèves

14 octobre 2016 - Monsieur Dubos n’est pas une victime, mais un chroniqueur d’extrême-droite

Monsieur Dubos se pose aujourd’hui en victime du MRAP. Pour réceptacle de sa « solitude » (toute (...)