Sanguinet : "Voisins Vigilants"... clignotants à l’orange !

vendredi 30 juin 2017
par  mrap40
popularité : 19%

Interrogé par France Bleu Gascogne à propos de la constitution

d’une opération voisins-vigilants à Sanguinet , le MRAP des Landes a rappelé ses inquiétudes dont France bleu a retenu cet extrait :

Il s’avère que le dispositif n’est pas à proprement celui de "voisins-vigilants" mais plutôt celui de "participation citoyenne" un peu plus cadré par la gendarmerie. Mais l’esprit demeure qui consiste à transformer chacun en auxiliaire de surveillance.

La Fédération a précisé que rien n’est plus normal, dans le cadre des relations de voisinage courantes, de s‘entre-aider entre voisins en cas d’absences pour nourrir l’animal de compagnie, surveiller le congélateur après une panne d’ électricité ou même s’inquiéter d’une intrusion imprévue dans le jardin ou l’appartement. Mais il en va différemment de l’institutionnalisation de la surveillance en développant des circuits parallèles de police où l’entre-aide normale cède la place à la suspicion généralisée confiée à des personnes qui de surcroît n’ont aucune formation en la matière.

Cette institutionnalisation peut généraliser la méfiance avec toutes les dérives possibles, y compris les plus extrêmes avec des milices de fait.

Dans une commune où le Front National est arrivé en tête aux élections présidentielles on imagine que le passant en costume portant un attaché case , passera plus inaperçu qu’un jeune habillé de façon décontractée ou une personne dont le faciès fait déjà par ailleurs l’objet de contrôles intempestifs.

Nous n’accusons pas la municipalité de vouloir instituer une « garde bitteroise » version gasconne, ce serait un procès d’intention !. La municipalité pense sans doute répondre ainsi aux cambriolages constatés. Mais la dynamique d’une telle institutionnalisation de la surveillance peut donner prétexte à un esprit « milicien » dans une frange de l’électorat sensible aux thèses FN.

C’est avant tout et exclusivement aux services d’état , police et gendarmerie, dans le cadre d’une police de proximité, à qui doit incomber la mission de veille.

Comme nous l’avons rappelé à la presse, sans être au rouge car Sanguinet n’est pas Béziers, nos clignotants sont à l’orange sachant les risques induits par l’esprit « voisins-vigilants ».


Brèves

1er mars 2015 - 4,5 millions de blancs génocidaires dans la rue ?

Le 11 janvier 2015 les épouvantables crimes qui ont coûté la vie aux journalistes de Charlie Hebdo (...)

5 décembre 2012 - Mais qu’est-il arrivé à Alain Gresh, directeur-adjoint du monde diplomatique ?

Cet intellectuel qui traitait des grands problèmes du monde, prend subitement pour cible un (...)

6 décembre 2007 - Frantz Fanon

Je n’ai pas le droit, moi homme de couleur, de souhaiter la cristallisation chez le Blanc d’une (...)